La formation et l’éducation du chien guide

Étape 1

Les chiots sont sélectionnés au sein de portées dont nous connaissons les origines. Il est vérifié que l' élevage s'effectue dans de bonnes conditions :

- contacts quotidiens et de qualité avec les humains

- vie en maison

- présence de la maman auprès des chiots jusqu'à 8 semaines

 

La sélection portera sur la santé et le tempérament du chiot qui doit se montrer stable, à l'aise avec l'humain, curieux et courageux.

Les races fréquemment utilisées sont le Retriever (Golden, Labrador, Flatcoated, etc..), le Berger ou des croisements entre ceux-ci.

Étape 2

A huit semaines, le chiot est placé dans une famille d'accueil bénévole qui a pour mission de le socialiser (l'emmener partout, lui faire découvrir divers environnements, etc.) et d'assurer sa primo éducation (propreté, respect de la maison, obéissance de base…)

Les familles se rendent deux fois par mois à l'école de chiens guides pour une séance d'éducation spécifique;

l' occasion de faire le point sur l' évolution  et le développement du chiot, l'occasion aussi pour les familles d'accueil de partager avec les membres du groupe, leurs expériences et leurs questionnements.

Sans ce bénévolat important, la formation de chiens guides bien dans leurs poils serait impossible.

Étape 3

A l'âge d'un an environ, le chien, stérilisé et diagnostiqué indemne de pathologies entraînant une incapacité au travail (par ex : dysplasie des hanches), entrera en formation.

Il sera alors pris en charge par un moniteur professionnel durant six à dix mois et travaillera en milieu naturel : rue, ville, transports en commun, etc.

 

Il est important, à cette étape, que le chien soit éduqué par un moniteur spécifiquement formé et lié par un contrat de travail. Cela assure aux personnes déficientes visuelles le sérieux du dressage de leur chien et le suivi dans le temps de celui-ci.

L'éducation du chien est basée sur du conditionnement classique et opérant. Afin d'obtenir des chiens capables de prendre des initiatives, nous cherchons à ce qu'il analyse et cherche une solution par lui-même.

Aucune forme de violence à l'égard du chien n'est tolérée durant sa formation et son utilisation.

On estime qu'environ 700 heures de travail sont indispensables à un moniteur professionnel pour former un chien guide.

 

Étape 4

Lorsque le chien satisfait à toutes les demandes techniques, il est confirmé par un moniteur sous bandeau ou par un utilisateur non voyant bénévole.

 

Étape 5

Le chien guide pourra alors rencontrer son futur utilisateur au cours d'un stage de deux ou trois semaines.

La personne désireuse de recevoir un chien guide peut faire directement appel à nous ou nous être adressée par un service social. Après une information complète sur le projet, elle participe à divers tests et observations nous permettant d'établir son degré de locomotion actuel, ses attentes, ses motivations, mais aussi le lieu d'accueil du chien.

Cette étape nous permettra de confirmer ou d'infirmer une candidature, mais également de choisir le chien guide qui lui conviendra le mieux.

La personne déficiente visuelle rencontrera son futur chien guide à la toute fin de la formation de ce dernier, au cours d'un stage intensif de deux à trois semaines.

L'homme doit apprendre à conduire le chien guide, utiliser les termes qu'il a appris, donner les bonnes indications corporelles via le harnais. L'équipe doit apprendre à travailler ensemble, se connaître, se faire confiance… Cela s'obtient par de nombreuses heures d'entraînement dans des endroits variés et une intimité qui se crée progressivement entre l'homme et le chien.

Lorsque l'équipe est prête, le moniteur s'efface. Le chien est placé chez la personne durant une période de trois mois, à l'essai. Au terme ce celle-ci, une épreuve certificative est organisée en présence d'au moins deux moniteurs.

Cette étape permet de vérifier que le tandem se déplace en parfaite autonomie et en toute sécurité. Le chien peut dès lors être remis officiellement à la personne.